Travail parlementaire

08/12/2014

Le budget de Fedesco

Lors de la commission de l'Énergie du 18 novembre 2014, j'ai interrogé madame la ministre Marghem sur les perspectives budgétaires de Fedesco. Sur le volet budgétaire de ma question, la ministre m'a invité à vous poser ces questions. La décision budgétaire annexée à l'accord de gouvernement prévoit une économie de 1.200.000 euros et de 2% annuels chaque année de 2016 à 2019. 1. Comment doit se lire cet objectif de 2% chaque année? 2. S'agit-il de 2% des 1.200.000 euros ou de 2% du budget actuel de Fedesco? 3. Faut-il comprendre que ces 2% deviennent 4% en 2016, 6% en 2017, 8% en 2018 et 10% en 2019? 4. Concrètement, quelles politiques seront supprimées ou réduites pour atteindre de tels objectifs?

 

1. L'économie de 2 % est calculée sur le budget inscrit pour 2015 dans le budget alloué à la Régie des Bâtiments (800.000 euros). L'économie annuelle pour les années 2016 à 2019 est chaque fois calculée sur le montant du budget de l'année précédente (soit 784.000 euros en 2016, 768.000 euros en 2017, 753.000 euros en 2018 et 738.000 euros en 2019). En 2019, le budget sera par voie de conséquence diminué de 9,22 %.  2. Voir réponse à la question 1. 3. Voir réponse à la question 1. 4. Il s'agit ici du montant réservé pour les frais de fonctionnement de Fedesco. La volonté de la Régie des Bâtiments est de veiller à ce que le transfert des activités et du personnel de Fedesco se fasse en assurant la continuité et l'optimalisation des investissements économiseurs d'énergie dans les bâtiments publics fédéraux. Dès lors, il n'est pas dans nos intentions de réduire nos politiques mais plutôt de réduire, lorsque possible, les frais de fonctionnement tout en poursuivant les efforts en matière de développement durable et d'économie d'énergie au sein de la Régie des Bâtiments.

Me suivre sur la toile