Travail parlementaire

03/11/2014

Les incidents survenus aux réacteurs nucléaires en Grande-Bretagne. - Les conséquences éventuelles pour notre parc

Une filiale britannique du groupe EDF a suspendu quatre réacteurs nucléaires dans le nord de l'Angleterre suite à un défaut qui est apparu au niveau du réacteur 1 de la centrale Heysham 1 pendant des opérations de maintenance. 1. Votre administration peut-elle me communiquer davantage de détails quant à la nature de ces évènements? 2. Il semble qu'une enquête menée par le département de la sécurité nucléaire soit en cours. Avez-vous plus d'informations quant aux conclusions de celle-ci? 3. Par ailleurs, cet incident pourrait-il concerner certains des réacteurs de nos centrales belges? 4. Sur base de ces différents éléments, quelles mesures envisagez-vous de prendre afin de garantir la sécurité de nos installations?

 

EDF Energy a détecté, lors d'opérations de maintenance, un défaut sur un générateur de vapeur du réacteur 1 de Heysham 1. Par précaution, EDF Energy a décidé de mettre à l'arrêt quatre réacteurs nucléaires de conception similaire (réacteurs nucléaires 1 et 2 de la centrale de Hartlepool et le réacteur 2 de la centrale de production Heysham 1). Ces quatre réacteurs sont de type AGR (Advanced Gas-cooled Reactor: Réacteur avancé refroidi au gaz). Les centrales nucléaires belges sont de conception différente. La sûreté nucléaire est de la compétence du ministre de l'Intérieur. Pour plus d'information en la matière, l'honorable membre est prié de s'adresser au ministre de l'Intérieur. (Question n° 32 du 15 septembre 2014)

Me suivre sur la toile